Futsal

De la PLFQ aux rangs professionnels!



Montréal, 20 septembre 2016– Quatre joueurs de l’équipe canadienne de futsal, dont le Québécois Robert Renaud, feront bientôt leur entrée dans la Professional Futsal League. Renaud, de Laval, devient ainsi le premier joueur québécois issu de la Première ligue de Futsal du Québec à percer chez nos voisins du Sud.

Selon l’entraîneur de l’équipe canadienne de futsal, cette nouvelle n’a rien de surprenant. En effet, la troupe du Québécois Kyt Selaidopoulos avait fait tourner bien des têtes aux récentes qualifications de la Coupe du monde 2016 alors qu’elle avait raté son billet pour le prestigieux tournoi par une seule victoire, et ce, même si elle n’avait eu qu’un mois et demi de préparation.

« Personne ne s’attendait à ce que nous battions les Américains et nous avons fini à 1 point de nous qualifier pour la Coupe du monde. C’est donc très motivant et maintenant, les gens parlent des joueurs canadiens. C’est prometteur de les voir signer des contrats professionnels », croit l’entraîneur montréalais.

Robert Renaud et les Ontariens Joshua Lemos, et Daniel Chamale feront le saut chez le Wave de Milwaukee, alors qu’un autre membre de l’équipe canadienne, Marco Rodriguez, portera les couleurs du Florida Tropics. Selaidopoulos avait lui aussi poursuivi sa carrière aux États-Unis lorsqu’il était joueur et il a gardé des liens étroits avec le Wave de Milwaukee, son ancienne équipe.

« Je suis encore très proche de cette organisation et l’entraîneur-chef est un ami. Il y a déjà des joueurs qui font tourner des têtes et cela ouvre des portes pour la ligue professionnelle qui verra le jour en 2018 aux États-Unis. » En effet, la Professional Futsal League verra le jour dans deux ans. Et avec l’appui de plusieurs propriétaires d’équipes sportives professionnelles de basketball et de hockey qui voudront remplir leurs amphithéâtres de spectateurs, il est fort à parier que la place faite au futsal en Amérique du Nord sera encore plus grande.

La Première ligue de Futsal du Québec, futur terreau fertile



Le projet de cette nouvelle ligue professionnelle arrive donc à point nommé pour la Première ligue de Futsal du Québec qui a vu le jour il y a trois ans avec comme objectif de classer un maximum de joueurs dans l’équipe nationale. De la création de cette nouvelle ligue provinciale est découlée la tenue du premier championnat canadien de futsal au Québec. Du côté de la Fédération de soccer du Québec, on voit le futsal comme un rouage important du soccer québécois.

« Nous voulions prendre les devants et être des leaders. Au début, nous pensions que ce serait un sport complémentaire, notamment à cause de l’hiver et des infrastructures. La réalité va plus vite que ce que nous avions prévu, l’engouement est fort et ça deviendra probablement un sport à part entière », commente Patrick Esparbès, directeur général de la Fédération de soccer du Québec, qui croit qu’un futsal en santé sera profitable pour les joueurs, les entraîneurs et toute la structure sportive.

Les quatre prochaines années avant la présentation de la Coupe du monde de 2020 seront une bénédiction pour Kyt Selaidopoulos qui aura maintenant plus de temps devant lui pour faire des formations d’entraîneur et organiser des camps de détection de talents, incluant des arrêts à Québec et Montréal à la fin octobre.

Le pilote canadien sera aussi présent en Colombie pour les rondes de demi-finales et finales de la Coupe du monde, disputée du 10 septembre au 1er octobre, afin de préparer le terrain avec d’autres nations contre lesquelles les Canadiens pourraient jouer des matchs amicaux.

-30-

Rédigé par Sportcom pour la Fédération de soccer du Québec

Source : Michel Dugas
Coordonnateur aux communications
Fédération de soccer du Québec
Téléphone : 450-975-3355 poste 3538
Télécopieur : 450-975-1001